3. Article


4. Pétition

Le projet A45 + C.O.S.E. privé de débat public
Malgré l'action conjuguée d'arco et d'une association de l'Est stéphanois, le Ministre de l'Equipement n'a pas voulu mettre en place un débat public sur ce grand projet d'infrastructure.
Or, ce dispositif instauré par la loi dite « démocratie de proximité » du 27/02/2002 permet aux populations comme aux groupes constitués de s'exprimer en amont d'un projet.

Faute d'en bénéficier, nous nous retrouvons dans la situation binaire de l'enquête d'utilité publique où il n'est plus possible de dire que oui ou non.

Une autre voix
Ceci étant, si nous comprenons que la préoccupation unique des transporteurs soit d'aller le plus vite possible d'un point à un autre, et que leur lobby est inspiré la Chambre de Commerce et les élus locaux, nous estimons aussi que d'autres groupes sociaux et d'autres paramètres, notamment d'aménagement du territoire, aient le droit de s'exprimer et d'être exprimés (comme l'exerce du reste les élus du département du Rhône lequel héberge la moitié du linéaire de son tracé).

C'est pourquoi, nous faisons partie d'un collectif rassemblant neuf associations principalement établies en Loire sud, afin qu'une autre voix puisse être exprimée.
Il propose aux habitants de la grande agglomération stéphanoise de se manifester par la pétition ci-jointe.

Imprimer la Pétition


Page précédente/Retour/Page suivante

Sommaire
1/2/3/4/5/6/7/8/9/10/11/12/13