2. 2EME PHASE DE CONCERTATION COMMENTAIRES ET PROPOSITIONS D'ARCO

Futur PLU de Saint-Etienne

 

La chronologie de la présentation, les titres des chapitres et paragraphes, les phrases mis entre guillemets et italiques proviennent du texte officiel proposé à l'appréciation des stéphanois, par la municipalité.
En revanche, l'ensemble des commentaires ont été rédigé par l'association ARCO.

 

 

2EME PHASE DE CONCERTATION
COMMENTAIRES ET PROPOSITIONS D'ARCO

 

 

AVERTISSEMENT

Le scénario officiel du grand projet d'urbanisme dit "Saint-Etienne 2015" prévoit de «  démolir à l'horizon 2010 environ 5500 logements privés et près de 2000 logements sociaux  » «  des démolitions effectuées en priorité en centre-ville pour dédensifier les quartiers et offrir des assiettes foncières adaptées au développement de programmes neufs de qualité  »
Ce sera probablement plus qu'une évolution mais une révolution dans le tissu urbain de la ville.
Il est donc surprenant que le PLU présenté aux Stéphanois ne comporte aucune allusion à ce grand projet. Les Stéphanois sont en droit de connaître quels sont les quartiers, quelles sont les rues visés par les destructions annoncées. Pour exemple, les habitants de Jacquard et de St Roch doivent être informés que leur quartier va être partiellement détruit.

1. Un habitat renouvelé

1.1  Une offre de logements plus larges

La démarche de «  renouvellement de l'habitat social des années 1950 à 1970 par démolitions suivies de restructurations  » doit comprendre un enjeu d'urbanisme .
En effet, l'échec des années 50/70 n'a jamais été celui d'une offre de logements inadaptés mais celui d'espaces publics mal conçus, hors d'échelle humaine.

Il est également prévu : «  pour améliorer leur environnement, la création d'espaces publics ou privés en cœur d'îlots  ».
Ces trous en cœur d'îlots sont une aberration. Ils déstructurent la composition urbaine, crée des espaces cernés de pignons aveugles, produisent finalement un urbanisme de bombardement (cf. Crêt de Roch)
La bonne alternative est donc soit la disparition totale d'un îlot pour créer une place, soit la restauration de l'îlot avec possibilité de création de cour-traboules (exemple lyonnais).
Le bon exemple étant la place de l'Arménie, le mauvais : le square Haubtmann .

1.2 Des services et des équipements de proximité pour habiter la ville

Affirmer que «  l'attrait résidentiel passe par la valorisation des espaces publics  »est une évidente nécessité.
Le tout est de se mettre d'accord sur la notion de « valorisation des espaces publics  », la dénaturation en cours du cours Victor Hugo et de l'avenue de la Libération font-elles partie de cette «  valorisation  » ?

1.3 Ouvrir la ville à la nature

«  En préservant et développant des parcs, espaces verts  »
Oui, mais en pensant à ne pas porter atteinte à ceux existants, comme le jardin des Plantes .
En modérant une vocation nouvelle de Grand Sécateur, entraînant la disparition de nos arbres centenaires, prestige de nos avenues.
En examinant la possibilité d'élargir les zones Natura 2000.

2. La dynamique économique renforcée

2.1 Une nouvelle dynamique commerciale pour une ville qui avance

Il est prévu «  le réaménagement de la zone commerciale du Pont de l'Ane  »
Ce projet est en contradiction avec le schéma de développement commercial (SDC) récemment approuvé.

 

 

Page précédente /Retour/Page suivante

Sommaire
1/2/3/4/5/6/7/8/9

Page d'acceuil