3. Une ville au cœur d'un réseau d'échanges

3.1 Les infrastructures ferrées et routières

Il est précisé que «  les besoins d'échanges routiers rendent également indispensables les réalisations de l'A45 et celle du Contournement Ouest de Saint-Etienne  »
Si l'idée d'un contournement de Saint-Etienne présente un réel intérêt, il disparaît dans la mesure où son tracé enferme l'agglomération et lui interdit tout développement.
Dans ces conditions, il est demandé à ce que soit examiné un nouveau tracé représentant un véritable contournement nord de la conurbation stéphanoise, évitant de maltraiter les communes situées sur l'actuel tracé de l'A45 + COSE, et permettant la transformation en voie urbaine paysagère de l'A72 jusqu'à Andrézieux-Bouthéon et de la Nationale 88 jusqu'à Firminy.

Par ailleurs, une A47 améliorée doit conserver sa vocation de liaison Saint-Etienne/Lyon.

3.2 Des déplacements à la carte

Il est constaté que «  les voies ferrées existantes contournant le centre-ville de Saint-Etienne représentent un atout  »
En effet, Saint-Etienne bénéficie d'un réseau ferré en contact étroit avec le centre et même l'hyper-centre, avec une gare à Bellevue, Clapier, Carnot et donc 2 points de contact avec la ligne de tramway.
Cet avantage enlève toute pertinence à l'idée de faire passer un tram-train dans l'hyper-centre historique de la ville .
La même surprise que celle manifestée par l'avertissement en tête de commentaire, doit être exprimée.
En effet, les Stéphanois n'ont absolument pas été avertis que le propos est d'amener du matériel aux performances et gabarit ferroviaire dans les artères majeures de la ville.

Il est prévu «  l'amélioration du boulevard urbain  »
Le boulevard urbain est une nécessité pour la ville, son succès le prouve. Raison de plus pour mettre en œuvre un aménagement fonctionnel, des « tourne à gauche » ou « tourne à droite » lorsque ceux-ci sont autorisés.

Il est également prévu que «  le passage d'un mode de transport à un autre doit pouvoir s'effectuer sur les parkings-relais en entrée de ville  »
ARCO a consacré 10 ans de sa vie associative pour éviter un « tartinage » commercial sur le site de la Doa .
Ce n'est certainement pas, sur ce site en hyper-visibilité , lieu de premier contact avec notre agglomération des visiteurs arrivant par le nord, pour voir cet atout gâché par un simple asphaltage .

4. Des équipements à la hauteur d'une grande métropole (sic)

4.1 Des services et des équipements novateurs

L'idée que constitue le projet «  Plaines des Parcs  » rassemblant des équipements culturels, récréatifs et sportifs est d'un grand intérêt , nous espérons qu'il en sera de même de sa réalisation.

Par ailleurs, est prévue «  la modernisation du site de Bellevue  ».
Il faut mettre un frein à la dénaturation des ensembles majeurs de la ville.
Dans ce sens, l'évolution de l'hôpital Bellevue doit se faire dans le respect de son caractère d'origine.

4.2 Saint-Etienne préserve son patrimoine vert

Il est précisé «  qu'il convient de protéger d'une urbanisation intensive les parties les plus exposées des coteaux  ». Il faut surtout les protéger d'une urbanisation extensive.

4.3 Affirmer l'identité stéphanoise par le paysage

Parmi les orientations paysagères, il est proposé de «  rappeler la présence du Furan ou le révéler quand cela est possible  »
Cette « révélation » aurait un impact fort dans la mesure où elle serait opérée en centre-ville.
La nouvelle canalisation du Furan sur Victor Hugo, Peuple, Libération neutralise cette possibilité .

 

 

Page précédente /Retour/Page suivante

Sommaire
1/2/3/4/5/6/7/8/9

Page d'acceuil