Jacques STRIBICK
renonce à ses délégations

 

Puisque, par une fuite quasi instantanée les médias locaux ont eu connaissance de la lettre que Jacques STRIBICK a remis au Maire de Saint-Etienne,

Autant que vous preniez connaissance de son texte intégral.

A chacun de commenter comme il le veut son contenu,  l’essentiel étant que le débat soit ouvert.

 

jacques stribick
ingénieur T.P.E diplômé I.A.E.E
16 rue du Général Foy 42000 Saint-Etienne
Tél.  04.77.32.57.64

 

Monsieur Maurice VINCENT
MAIRIE
Place de l’Hôtel de Ville
BP 503
42007 SAINT ETIENNE Cedex 1

 

Saint-Etienne, le 1er octobre 2013

  

Monsieur le Maire,

Dans un courrier circonstancié du 25 octobre 2010,
 je vous avais demandé de bien vouloir retirer mes délégations :
soit, la Politique du Patrimoine et l’Image Extérieure de Saint-Etienne.

Vous n’avez pas donné suite à cette demande, aujourd’hui je regrette de devoir vous annoncer que je renonce à ces délégations.

En effet, la technique qui consiste à devoir m’absenter pendant le Conseil Municipal, lors de la présentation et du vote des résolutions qui me paraissent contraires aux objectifs de ces mandats, est à l’évidence boiteuse,
il ne faut pas maltraiter les limites.

Je pensais pouvoir contribuer à une reconquête qualitative de la ville, j’espérais aussi faire du Patrimoine un partenaire de notre développement, ce ne fût pas le cas ou alors bien ponctuellement.

Tout récemment encore, j’apprends que l’élue en charge et ses services avaient présenté aux responsables associatifs du Musée du Vieux Saint-Etienne le projet de faire disparaitre cet écomusée, pourtant agréée Musée de France et peu pesant au budget municipal.

 cette situation vient s’ajouter à bien d’autres dont je ne vous imposerai pas ici la liste exhaustive.
 
Je citerai seulement :
 le report récurent, depuis 5 ans, de la mise en œuvre de la ZPPAUP-AVAP SUD,
alors même que l’on peut constater déjà les résultats remarquables de la jeune ZPPAUP NORD, tant en ce qui concerne le traitement des façades que celui des vitrines de magasins,

la surprise de découvrir une mission « Maîtrise d’œuvre urbaine Centre ville », comportant une énumération de sites d’intervention sans que les objectifs de la ville y soient définis,

les destructions déplorables de la Place Kosma, la Tour Plein Ciel et la Passerelle Casino rue de la Montat.

la difficulté de saisir sur quels critères les priorités d’aménagement de cœur de ville ont été établies, et, pour les secteurs aménagés, où est le bénéfice, en termes de qualité, pour l’espace public ?

une absence de stratégie visant à stabiliser le commerce de proximité, alors même que les excellentes dispositions que vous avez initiées au niveau du SCOT constituent désormais un cadre favorable.

le constat que les Protections Monuments Historiques ne sont pas considérées comme des Labels valorisant, alors qu’il est inepte qu’une ville comme Saint-Etienne ne dispose que de deux édifices classés.

le regret, alors que Saint-Etienne a une offre particulièrement riche à faire valoir, qu’il ait toujours été négligée la mise en œuvre d’une communication globale sur nos écomusées, représentants du Patrimoine matériel et immatériel de notre territoire.

Pour ce qui est de l’Image Extérieure, aucun des trois  Grands Vecteurs dont disposent les collectivités pour obtenir une communication forte sur l’Extérieur n’a été effectivement activée, alors que la Cité du Design nous a offert un cadeau d’une valeur inappréciable en la désignation par l’UNESCO du titre de Ville Créative du Design.

Ainsi, je ne renonce pas à ces délégations parce qu’elles me paraissent inutiles, jamais elles n’ont été plus essentielles, mais parce qu’elles restent étrangères au fonctionnement municipal.
Tout comme ce fonctionnement reste étranger à l’Image Extérieure que la ville renvoie d’elle-même.

Hors l’ensemble de ces considérations, je vous remercie de m’avoir permis de découvrir, le mode de fonctionnement d’une ville importante, de vivre le bonheur des relations avec mes collègues élus.
Mais cela est sans lien avec l’intérêt collectif.

Avec mes souhaits ardents pour un redressement de Saint-Etienne, mon estime pour vous-même et mes courtoises salutations.

 

 

Retour

Page d'acceuil